Simulateur de vol AIRBUS A320-200 CFM56 5B4 Construction Privé
simua320.fr
Cette réalisation est privée et n’a aucun lien avec AIRBUS

L’Imprimante 3D

Choix

Le choix de l’imprimante 3D au moment ou j’ai du prendre la décision d’acquisition c’est à dire en 2015, j’ai opté pour une machine de UP PLUS le type étant EASY 120. Elle fonctionne avec un seule buse, et de l’ABS. La possibilité d’impression est de l’ordre de 140 x 140 x 140 mm ce qui est bien suffisant pour ce que j’avais à faire, c’est à dire des boutons. A cette époque les boutons étaient très cher et dans de la matière pas résistante. Il faut comme pour les pièces devant être faite sur la CNC faire des plans sur Solidworks mais sortir des fichiers en STL qui seront ensuite transférés sur l machine dans un SLIDER logiciel permettant de commander la tête d’impression. Le SLIDER ajoutera au fichier le type de produit utilisé, le taux de remplissage de la pièce, et comment traiter la pièce en fonction de sa forme. Un point très important il faudra réaliser un carter en PLEXI transparent qui viendra se placer sur l’imprimante 3D pour éviter pendant la fabrication qu’il y ai des courants d’air sur la pièce et également de la poussière. C’est long comme travail, mais ça fonctionne parfaitement bien. L’ABS est une matière difficile à stocker (humidité) la pièce est fabriquée par déplacement simultané de la table avant arrière et haut bas et de la tête droite gauche. Température de fonction 200° précision +/- 0,08mm Diamètre 1,5 mm Cette machine à servi à réaliser des boutons, des engrenages, et des caches pour l’OVERHEAD pour la Version V2 du Simulateur. Pour finaliser l’état de surface des boutons réalisé on utilisera dans un pot fermé avec un petit ventilateur, de l’acétone tiède. la surface deviendra brillante, le temps de traitement est de quelques minutes à gérer après des essais, sinon temps trop long la pièces devient cassante. A faire impérativement dehors
Société de type SASU
Simulateur AIRBUS A320-200 CFM56 5B4
mise à jour : 24/06/2020